Les aiguilles et l’opium

Dans une mise en scène truffée d’images qui relève de l’illusionnisme aussi bien que du théâtre, Robert Lepage revisite Les Aiguilles et l’opium vingt ans après sa création.

Une nuit de 1949, dans l’avion qui le ramène en France, Jean Cocteau écrit une Lettre aux Américains où se mêlent fascination et désenchantement : il vient de découvrir New York, où il est venu présenter son plus récent long-métrage, L’Aigle à deux têtes. À la même époque, Miles Davis visite Paris pour la première fois, apportant le bebopdans ses bagages. Les jazzophiles parisiens lui font la fête et,  le temps d’une chanson, Je suis comme je suis, Juliette Greco lui ouvre ses bras.

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 0506

40 ans plus tard, Hôtel de La Louisiane, à Paris, un Québécois esseulé tente en vain d’oublier son ex. Ses tourments affectifs trouvent de lointains échos dans la dépendance de Cocteau pour l’opium, et dans celle de Davis pour l’héroïne. S’amorce un spectaculaire sevrage où  les mots et dessins du prince des poètes et les notes bleutées de l’exceptionnel jazzman vont accompagner un saut dans le vide, l’effort désespéré d’un homme qui plonge en lui-même pour s’arracher à la douleur, se libérer de la dépendance amoureuse.

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 0712

Dans une mise en scène truffée d’images qui relève de l’illusionnisme aussi bien que du théâtre, Robert Lepage revisite Les Aiguilles et l’opium vingt ans après sa création. Une scénographie inédite, des images originales et un acrobate viennent s’ajouter aux mots de Cocteau et à l’interprétation sensible et précise de Marc Labrèche. Il en résulte un spectacle aux effets hypnotiques, une traversée de la nuit qui passe par l’envoûtement pour mener à la lumière.

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 1272

VOIR  «Les aiguilles et l’opium magistrale, visuellement saisissant»

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 1350

LA PRESSE  «Les aiguilles et l’opium: Risques de dépendance»

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 2200

JOURNAL METRO «Les aiguilles et l’opium: Hallucinant!»

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 2272

HUFFINGTON POST  «Les aiguilles et l’opium» au TNM: sublime et envoûtant.

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 3984

LE FIGARO

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 4175

FRANCE TV 

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 4487

A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 4600 A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 4773 A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 5125 A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 4240 A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 4009 A&O_derniereTRIDENT_AStA_2013_10_18 4080